Marcher pour la Science

Samedi 22 avril, j’étais à la Marche pour la Science.  Des marches similaires avaient lieu partout dans le monde le même jour. L’impulsion a été donnée par le comité de la marche à Washington.

J’aime la science depuis longtemps et j’ai, comme les organisateurs, des inquiétudes quant à l’avenir. Les mensonges éhontés se multiplient et de plus en plus de personnes semblent prêtes à leur conférer une légitimité en tant que “points de vue alternatifs” ou “faits alternatifs”. Il est important de rappeler que la méthode scientifique est notre meilleure chance de comprendre les mécanismes qui régissent le monde et d’acquérir des outils fiables pour gérer les diverses crises qui menacent notre espèce.

Les organisateurs nous avaient donné rendez-vous à la rotonde du Jardin Anglais (même point de départ que pour la Marche des Femmes quelques semaines plus tôt). La journée était belle et le programme prometteur…

En arrivant à la rotonde du Jardin Anglais, j’ai envoyé un tweet, un pouet et un statut Facebook pour voir si j’avais des amis et/ou des collègues dans la foule. Quelques minutes plus tard, j’ai été rejoint par Tania et Sean (qui a pris le selfie).

Les orateurs étaient passionnés et bons communicants. Les gens avaient apporté des pancartes drôles et intrigantes.

On a pu témoigner de notre solidarité avec les chercheurs et montrer notre attachement aux politiques publiques basées sur les résultats de la recherche. Nous étions 600 personnes d’après un article du Matin.

Et la semaine prochaine, samedi 29 Avril, on retourne à Genève marcher pour le climat cette fois-ci.