#Back2Blog réussi !

C’est fini! On arrive déjà au dixième billet de #back2blog, cela veut dire que j’ai relevé le défi avec succès… et aussi que la pression risque de retomber. D’autres participants se posent des questions concernant la suite des évènements comme Luca ou Claire. Comment faire pour ne pas perdre le rythme tout en publiant des billets de qualité sur mon sujet?

Réduire le rythme à deux billets par semaine ne fonctionnera pas dans le cas d’un blogueur seul. Tout d’abord, le rythme quotidien fonctionne très bien parce qu’il est tangible. Je me lève, je me couche; entre les deux, je publie un billet. Très clair. De nombreux créateurs adoptent le jour comme unité de base. Austin Kleon a écrit que le jour est l’unité de base pour toute activité de création. Cette opinion est aussi à la base de la méthode de productivité de Jerry Seinfeld. Il utilise un calendrier mural, fait une croix chaque jour pendant lequel il écrit. Au bout d’un moment, les croix forment une chaîne et le but de l’écriture quotidienne devient de ne pas la briser.

Je pourrais également séparer publication et écriture. Par exemple, en promettant de travailler sur le blog tous le jours sans forcément publier pour assurer une meilleure qualité. Malheureusement, cela me semble illusoire. Le danger est que je polisse le même billet pendant des semaines. La partie la plus difficile du processus est d’appuyer sur le bouton «PUBLIER» — pour moi en tous cas.

Sur des blogs à plusieurs mains, avec des relecteurs et une phase de corrections, je travaille avec plus de sérénité et envoie volontiers mes billets parce que je compte sur mes collègues pour me faire des critiques constructives et me demander des corrections avant la publication. Souvent, ce sont les co-équipiers qui publient le billet.

Seul et sans contrainte de temps, le bouton de publication me semble vraiment difficile à actionner. Pour cette raison, mes précédents blogs avaient tous un rythme de publication très faible et finissaient par s’arrêter.

Forcer la publication quotidienne — au travers du défi de Stéphanie Booth — m’a permis de prendre confiance. Ce défi m’a aussi apporté quelques lecteurs et quelques lectures nouvelles. Sans oublier les autres bénéfices du blogging qui commencent à montrer leurs nez, comme une plus grande clarté dans mes réflexions et des points de vue plus faciles à communiquer aux autres.

En conclusion, je souhaite continuer à essayer de publier tous les jours. Par contre, je devrai prendre un peu d’avance avec mes billets pour ne plus toujours travailler dans l’urgence et pouvoir développer des arguments directement en rapport avec les contenus en ligne.

P.S.: La proposition de Luca de publier une fois par semaine en un jour fixe pour éviter la procrastination est très intéressante car elle répond aux craintes que j’exprime plus haut. En revanche, publier moins souvent risque de me donner des attentes trop élevées par rapport à mes billets et ajouter de la friction. Je vais vraiment essayer de garder un rythme soutenu.