Open Data et Linked Data au Webmardi et dans la gestion de contenu

Mardi dernier, je me suis rendu, pour la première fois, à l’espace coworking Lausanne où nous étions accueilli par Stephanie Booth, fondatrice et gestionnaire de cet open-space. Je suis allé participer au Webmardi, une rencontre mensuelle de professionnels de l’informatique et du web de Suisse Romande. La présentation du jour, donnée par Charles s’intéressait aux mouvements OpenData, LinkedData et Smart Cities. J’ai fait la connaissance de plusieurs personnes et technologies que je ne connaissais pas. Les supports visuels de la présentation sont disponibles sur Slideshare pour ceux qui voudraient en savoir plus. Les prometteuses technologies présentées touchent, comme nous l’avons vu lors de la présentation, à la gestion des transports publics et autres services urbains.

eclau après rangement 1
Photo prise par Stephanie Booth, distribuée sous licence Creative Commons BY-NC-SA.

J’ai voulu savoir comment elles pouvaient s’appliquer à la publication et à la gestion de contenus. Il apparaît que l’OpenData et le LinkedData sont au coeur de services de tagging semi-automatiques tels qu’OpenCalais. Ce service analyse les contenus et permet d’identifier les entités nommées comme les personnes et les lieux, les évènements historiques et même les faits.

Une fois ces méta-données en place, il est alors facile de sélectionner tous les articles qui mentionnent une certaine personne, un certain lieu ou un certain évènement. La gestion de contenu et les possibilités pour les réutiliser sont alors infinies qu’il s’agisse d’un intranet ou d’un site public.

Il existe déjà des applications pour CMS open sources. Pour WordPress, on trouve déjà Tagaroo qui analyse le contenu, propose des tags et des illustrations. Il existe aussi WP Calais Archive Tagger pour taguer les billets des archives. Il existe une suite OpenCalais pour Drupal également. Cette soirée m’a donné une motivation supplémentaire pour tester et comparer ces solutions.