Du Bluegrass à la télé ?

Banjo, by Howard DickinsDe temps en temps, les publicitaires m’impressionnent. Rarement. Mais quand même. Ils arrivent à trouver des perles de blues, folk et bluegrass et les incorporent dans des publicités improbables. À Noël dernier, Orange nous avait fait le coup en déterrant “Chicken Crowing For Midnight” de Leadbelly. Dernièrement, la bande son bluegrass de cette pub pour le lait avec Gaël Monfils m’a semblé connue. J’ai vérifié. Et effectivement, il s’agit de la voix de Ralph Stanley !

Ralph Stanley est devenu célèbre en 2000 grâce à la bande son de “O’Brother Were Art Thou?” des frères Cohen et aussi pour être un des rares musiciens de “country” a soutenir Barack Obama durant sa campagne. La bande son de ce film des frères Cohen est considérée comme un des meilleurs albums de bluegrass jamais enregistré. Par exemple, cette merveilleuse version de “Man Of Constant Sorrow” a beaucoup attiré l’attention. Je trouve sympa que le reste de son répertoire finisse par être remarqué aussi et aie un peu de visibilité.

Je me demande si les publicistes les choisissent parce qu’ils collent au message de la pub ou parce que les droits à payer sont minimes ou inexistants. En tout cas, j’adore (re)trouver des oldies dans les publicités. Et vous, chers lecteurs, quelles bande-son de publicité vous ont frappés dernièrement ?

Lire à l’écran avec un maximum de confort

Ce billet faisait partie de fabulousse.ch avant d’être rapatrié ici.

Puisque vous nous lisez, il est très probable que vous lisiez aussi d’autres publications en ligne. Je n’approuve pas que vous passiez du temps sur d’autres sites ! Mais bon, c’est comme ça. Tant qu’à faire, autant que vous ne vous fatiguiez pas trop en lisant la prose indigne des autres. La lecture à l’écran est très fatiguante à la longue, notamment parce qu’en général, la résolution est plus basse sur l’écran que sur le papier. Une solution consisterait à imprimer chaque article intéressant que vous trouvez en ligne, mais ce ne serait ni pratique ni écologique.

Readability

La meilleure solution consiste à vous en tenir à mon blog utiliser Readability. Cet outil, dont je ne saurai plus me passer, rend n’importe quelle page sur le web plus lisible. Il s’installe sans problème dans les principaux navigateurs. Une fois l’outil installé, un clic vous suffira  pour supprimer les distractions autour du contenu, changer les couleurs et la police de caractère.

Il se configure en quelques secondes sur ce site et s’installe dans votre barre de marque-pages par simple glissé-déplacé. Une vidéo en anglais est disponible pour vous aider. Pour les moins anglophones, j’ai préparé un petit résumé pour vous permettre de suivre même sans comprendre:

  • Dans une première étape, sélectionnez les options présentées à gauche de votre écran: le style, la taille des caractères et la taille des marges.
  • Puis, dans la seconde et dernière étape, cliquez et déplacez le bouton vers votre barre personnelle.
  • Enfin, rendez-vous sur une page qui vous intéresse (comme un de mes précédents articles) et cliquez sur le bouton Readability pour la rendre claire comme le crystal.

J’espère que vous le trouverez utile. N’hésitez pas à laisser vos remarques, suggestions, etc. dans les commentaires 🙂